En me promenant au Blues Café j’ai trouvé une pancarte que j’ai adoré, la voici donc légèrement trafiquée